VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne

VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne

L'engagement politique d'Antoinette Fouque

La notion d'égalité représente l'une des grandes luttes du mouvement Alliance des Femmes pour la Démocratie. Pendant le bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme, Antoinette Fouque (http://www.leparisien.fr/laparisienne/actu-people/personnalites/videos-mort-d-antoinette-fouque-cofondatrice-du-mlf-21-02-2014-3613201.php) crée l'AFD ou Alliance des Femmes pour la Démocratie. Au sein de la commission des droits de la femme à Strasbourg, Antoinette Fouque occupe la fonction de vice-présidente.

Une militante de la cause des femmes

Antoinette Fouque s’est battue toute sa vie pour faire évoluer le droit des femmes. Antoinette Fouque et les autres militantes choisissent d'enregistrer le Mouvement de libération des femmes avec le statut d’une association, à la fin des années soixante-dix. Elle a fondé le MLF avec le soutien de différentes militantes.

Une maison d'édition pour la littérature féminine

Grâce aux Editions des femmes, Antoinette Fouque valorise la force créatrice des femmes. Toute la littérature féminine de l’époque est proposée dans sa première boutique à Saint-Germain-des-Prés à Paris. Totalisant plus de six cents ouvrages dédiés à la pensée des femmes, la maison d’édition d’Antoinette Fouque permet à de nombreux écrivains de diffuser leurs idées.

Dans les années soixante, Antoinette Fouque suit les séminaires du fondateur du lacanisme. Après des études universitaires en Lettres, la jeune femme s'est d'abord lancée dans l'enseignement. Dès 1972, Antoinette Fouque dirige des débats sur la sexualité de la femme avec Luce Irigaray, philosophe féministe.